Burundi-Afrique du Sud: la 1ère commission mixte de coopération attendue en 2018

Le-president-Burundi-Pierre-Nkurunziza-D-homologue-africain-Jacob-Zuma-Bujumbura-25-fevrier-2016_0_1400_933La 1ère commission mixte de coopération entre le Burundi et l’Afrique du Sud est attendue au premier semestre 2018 pour promouvoir la coopération bilatérale entre les deux pays africains, a annoncé jeudi le ministère burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale.

Ferdinand Bashikako, directeur général chargé des relations avec l’Afrique, l’Asie et l’Océanie au ministère, s’exprimait au lendemain de la clôture de la 5ème réunion des experts burundais et sud-africains tenue les 4 et 5 septembre à Bujumbura sous la présidence conjointe du directeur général Baskikako, et de l’ambassadeur d’Afrique du Sud au Burundi, Oupa Monareng.

Les deux pays sont certes liés spécialement par l’Accord Général de Coopération signé à Cannes (Afrique du Sud) le 14 février 2007, mais l’établissement des relations diplomatiques datent de 1994, soit au lendemain de l’abolition de la politique d’apartheid matérialisé par l’élection de Nelson Mandela au poste de président sud-africain.

« Cette 1ère commission mixte de coopération bilatérale entre le Burundi et l’Afrique du Sud qui se tiendra dans un lieu à convenir de commun accord par voie diplomatique, serait précédée par la 6ème réunion des experts des deux pays », a souligné M. Bashikako.

Le but de cette 1ère commission mixte de coopération qui se tiendra dix après la signature d’un Accord général de coopération, a-t-il précisé, sera de chercher les moyens et les modalités de « promouvoir et renforcer » la coopération dans des domaines suivants : politique, économique, sociale et sécuritaire.

Les deux parties, a-t-il signalé également, ont reconnu au cours des dernières assises de Bujumbura qu’il existe de nombreuses possibilités de travailler ensemble, dans les domaines tels ques le commerce et l’investissement, l’agriculture et la pêche, la santé, l’éducation et le développement des ressources humaines, l’exploitation minière, l’environnement et les énergies renouvelables, la jeunesse et les sports, la défense, le tourisme, l’eau et l’assainissement, ainsi que la culture.

Cette 1ère commission mixte de coopération envisagée au premier semestre 2018, a-t-il insisté, permettra de mettre en place un cadre approprié de développement des échanges bilatéraux.

Ces assises de la 5ème réunion des experts sud-africains et burundais qui viennent de servir à Bujumbura, a-t-il signalé par ailleurs, auront servi de cadre de recherche des voies et moyens pour la « facilitation des visas d’affaires » pour les ressortissants des deux pays respectifs, ainsi que la reprise des vols de la compagnie aérienne sud-africaine « South Africa Airways (SAA) », de Johannesburg vers Bujumbura.

French.xinhuanet.com   2017-09-08 05:29:41

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s