Le Burundi dénonce les résultats de la Commission d’enquête de l’ONU

72 General Debate – 20 SeptemberA la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Burundi a condamné samedi les conclusions du dernier rapport de la Commission d’enquête de l’ONU et les sanctions internationales à son encontre.

Le Ministre des affaires étrangères du Burundi, Alain Aimé Nyamitwe a qualifié le dernier rapport de la Commission de « démonstration de la manipulation des mécanismes du Conseil (des droits de l’homme) par certains groupuscules ».

Dans un rapport présenté début septembre, la Commission d’enquête indépendante de l’ONU sur le Burundi a indiqué disposer de « motifs raisonnables » pour conclure que des « responsables au plus niveau de l’Etat » du Burundi ont perpétré des crimes contre l’humanité.

M. Nyamitwe a déploré que les droits de l’homme soient devenus « un outil de domination », affirmant que certains États étaient en train de « faire dévier le Conseil des droits de l’homme des objectifs assignés par l’Assemblée générale ».

« Le Burundi réitère sa main tendue à la coopération avec les instances de I’ONU, mats sur des bases claires, justes et prévisibles, et surtout qui respectent les choix effectués par les Burundais eux-mêmes en matière de gouvernance et de développement », a déclaré le Ministre.

Dans son intervention devant les Etats membres de l’Organisation, M. Nyamitwe a également invité les « fonctionnaires indélicats » du Haut-Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR), « ceux-là même qui endoctrineraient les réfugiés à ne pas rentrer, de cesser cet exercice malsain » et déploré que « les sanctions de l’Union Européenne privent le pays de ressources très importantes ».

Plus généralement, les sanctions unilatéralement imposées contre les États en développement en général et africains en particulier devraient être bannies du système international « dans la mesure où elles perpétuent les injustices traditionnelles et violent le principe sacro-saint de l’égalité souveraineté », a expliqué M. Nyamitwe.

Plaidant pour le principe de non-ingérence et le respect de la souveraineté des Etats, le Burundi a critiqué « certains Etats-membres » de l’ONU qui, « encore au 21e siècle, se permettent d’intervenir dans des pays en voie de développement ».

23 septembre 2017, http://www.un.org

Publicités

4 commentaires sur “Le Burundi dénonce les résultats de la Commission d’enquête de l’ONU

  1. Naranezerewe cane kandi narashimye Rappord ya commission de droits de l Homme ku Burundi
    kuko Reta ya CNDD FDD irongowe na Petero Nkurunziza
    Icanezereje nukwo bemeje ko hakozwe Crimme contre Himanite
    Ariko Genocide yatanguwe nuwo mugambwe kuva 1994 nubu bakaba bariko bararibandanya
    Mbega ko batabinyegeje aho baja muri Quartier Musaga Nyakabiga Ngagara Cibitoke Mutakura
    na Nyagasasa
    Mbega aho baja barasobanura mu Basoda bagakuramwo Abatutsi bakicwa
    Ego mugabo Abahutu benshi barishwe mugabo bishwe kuko bashaka kukura ku butegetsi cndd fdd
    kandi batashigikiye imigambi mibi ya bari ku Butegetsi Imigambi yuguhonya Abatutsi nukwica abao
    bose batavuga rumwe
    Murakoze yari Rose

    J'aime

  2. Rose urateye isoni iyo uriko uvuga ayo majambo n’imyaka ufise wirengagije abahutu bishwe none bariyishe nibaza ko atarigihe co kuvuga abishwe cane kuko uca wibutsa ivyo twabonye bibi, reka CVR izotwereke abishwe n’ababishe, Mbega wewe warihe igihe hicwa abahutu 400 mu gasarara, i bubanza,…., rero ikibi kiguma ari kibi reka guteranya abantu kuko nta rukundo ubafiseko

    J'aime

    • Reka nishure Ndayishimiye Deo Uti ndateyesoni nimyaka mfise ICAMBERE CO
      Nuko ntigeze mvuga ko Abahutu batishwe Nihamwe mwama murondera abo mutuka
      Muhagarara kuri 1972 mukibagira ko Kahise kiwacu hari abakiriho babizi
      Numenye ko 1972 Yatanguwe n Abahutu bari muri Leta Genda ubaze i Makamba Bururi Rutana
      Ruyigi Rumonge na Bujumbura ayo Abatutsi babonye
      Genda Ubaze Abantu bakuze ivyabereye muri Camps Base de Forces Armes ayo Abatutsi babonye
      nababishe abaribo en 1965
      Ivyo vyose bikagigwa n Abahutu bari bakuru muri Leta Ivyabaye i Burundi vyamye bitegugwa n Abahutu
      nkuku Nkurunziza ariko arabigira kurya mwama mushaka ko ata mututsi yoba akivugwa i Burundi
      Ivyo mwagize mukaca muvyegeka ku Batutsi kuko muzi kubesha
      Ndemera rwose ko Nkurunziza na CNDD FDD ko bishe cane Abahutu b intungane batemera ayo
      Macakubiri kandi bakeneye ko Uburundi bwotekana Abana b Uburundi bakabana atawanrya wangura
      Nayo CVR urata n umugwi wagizwe na CNDD FDD kugira baronke Iminite kugira ntihagire ubabaza
      Amabi bakoze BUTA TEZA BUGENDANE NYAMUTENDERI na Bujumbura Bugarama aho bahora bakura
      Abatutsi mu Miduga mu bakabica babanje kubarisha ibitaribwa

      ICANYUMA NKUBWIRA NUKWO IMYAKA ATARI ICAHA NAWE NIYO UJA KANDI NGIYE NZOGENDA
      NEZA KUKONTAKIBI NAKOZE
      NKUMENYESHE KANDI KOABAMARIYE ABANJE NABATIJE ITONGO NGO BAGABURIRE ABANA

      J'aime

  3. Plaidant pour le principe de non-ingérence et le respect de la souveraineté des Etats, le Burundi a critiqué « certains Etats-membres » de l’ONU qui, « encore au 21e siècle, se permettent d’intervenir dans des pays en voie de développement ». (dernier paragraphe de l’article).
    None ko système DD itagomba « ingérence », ayo mafaranga ya AIDE yo mwumva iyagombera iki ? Ni bibeko rero babe « indépendants à 100%.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s