Décapitation des FPB, Hussein Radjabu s’en lave les mains …

honorable-radjabu-husseinQUI A ORGANISÉ LA DÉCAPITATION DES FORCES POPULAIRES DU BURUNDI ?

On l’a appris tard dans la nuit de ce dimanche 22 octobre 2017, le numéro un des Forces Populaires du Burundi (FPB) et son adjoint sont tombés dans les mailles des filets du Service National de Renseignement (SNR) burundais, depuis le 21octobre 2017.

Selon certaines informations, le Général-Major Jérémie Ntiranyibagira et le Lieutenant-colonel Edouard Nshimirimana avaient une réunion de travail dans les proximités du camp des réfugiés de Nduta en Tanzanie. C’est en rentrant de cette mission que les deux chefs rebelles ont été arrêtés, en compagnie de deux autres cadres des FPB, le Capitaine Libère Nzeyimana alias Mahopa et Madame Libérate Nijimbere, représentante des FPB en Tanzanie.

La procédure aura été très rapide pour les livrer au Burundi où ils seraient déjà entre les mains du Service National de Renseignement (SNR). Jusqu’à présent, les conditions de leur arrestation et de leur extradition illégale ne sont pas encore bien connues.

Un tweet signé par le directeur de la Radio Publique Africaine (RPA), Bob Rugurika, accuse néanmoins l’Honorable El Hadj Hussein Radjabu d’être le commanditaire de cette affaire.Le même tweeter a annoncé leur élimination physique .

Paradoxalement, ledit tweeter a été démenti par son auteur présumé, arguant que son compte serait manipulé sur photoshop. L’accusé a déjà pris acte de ce fait et attend la fin des enquêtes pour plus de visibilité sur cette affaire !

Toutefois, le colporteur de ces balivernes, à savoir Mr Rémy Yamuremye un des chefs des FPB résident au Canada ,doit savoir que ce comportement irresponsable qu’il affiche à l’endroit du président du parti le disqualifie .

Le CNDD-FDD épris du respect de la loi regrette pour le moment ,le manque des instances judiciaires pouvant traiter ce cas ,ce qui démontrerait pouqoui Yamuremye Remy affiche ce comportement et pour qui roule-t-il.

Avec ces arrestations, les FPB sont décapitées. Ce nouveau-né de la rébellion burundaise serait depuis un certain temps, secoué par une panoplie d’accusations émanant des membres de la diaspora burundaise, accusant notamment la direction de ce mouvement de récolter beaucoup des cotisations en devises fortes (Dollars américains et Euros), sans aucune activité visible sur le terrain militaire.

Sa visite à Nduta (Tanzanie) pourrait donc s’analyser sous l’angle de justifier l’utilisation de ces cotisations exprimées en centaines des millions de Fbu. Pourtant, Nduta est un camp infiltré depuis longtemps par la machine répressive de Pierre Nkurunziza, notamment la milice « Imbonerakure ».

Du 11 au 13 octobre dernier, la police tanzanienne y a mené une série des perquisitions, couronnées par l’arrestation de plusieurs réfugiés burundais et la saisie de quelques fusils d’assaut de marque AK47. C’était un coup du SNR pour susciter la fermeture de ce camp et condamner les réfugiés de rentrer chez eux.

Ces coups montés par le SNR de Pierre NKURUNZIZA d’introduire les armes dans les camps des réfugiés ne visaient que l’incrimination de l’ONU , l’UE et certains pays qui s’inscrivent en faux la violation des droits de l’homme au Burundi ,dans ce sale besogne.

Si ce n’est pas un manque de personnel qualifié au sein des FPB afin d’effectuer cette mission , des chefs rebelles de ce rang ne sont pas habilités normalement à faire ce genre de déplacement,dans un endroit comme celui-là où reigne insécurité .

En politique comme dans les affaires, il n’est pas prudent de mettre tous les œufs dans un même panier. En cas d’accident, c’est la banqueroute totale. Une erreur qui se paie cash ! Selon un jeune cadre politique des FPB, « une crise de confiance entre les cadres politiques et militaires des FPB est perceptible depuis plusieurs semaines.

On pense même que ces arrestations constituent un règlement de compte interne pour cacher certaines vérités explosives qui pourraient mettre à nu les personnalités du pays, responsables de la manipulation de cadres politiques et militaires des FPB. » Ce qui laisse entendre que l’Honorable El Hadj Hussein Radjabu n’est qu’un bouc-émissaire taillé de toutes pièces en vue de dissimuler ces fissures internes aux FPB, susceptibles d’enterrer définitivement ce géant aux pieds d’argile sur la scène politico-militaire burundaise.

En dépit de ces affabulations, le président du CNDD-FDD Epris du Respect de la Loi, ainsi que les militants de ce parti ont la conscience tranquille et rien ne peut les désorienter ni les distraire durant cette période d’intenses activités politiques.

Ainsi, l’ancien Président Pierre Buyoya était déjà connu comme étant parmi les manipulateurs du Général-Major Jérémie Ntiranyibagira et du Lieutenant-colonel Edouard Nshimirimana. C’est lui et ses agents qui ont beaucoup contribué pour que ces 2 officiers quittent les Forces Républiques du Burundi (FOREBU) afin de créer les FPB. S’il arrive à démanteler aussi facilement les FPB, c’est pour assurer son rapprochement avec son ami de raison Pierre Nkurunziza.

En accusant l’Honorable El Hadj Hussein Radjabu d’être l’instigateur principal de cette opération, c’est juste un jeu de manipulation pour discréditer le Président du CNDD-FDD Epris du Respect de la Loi qui s’est battu bec et ongles pour le respect de la loi au Burundi .

Ces cadres des FPB sont victimes de leur cécité politique et de leur manque d’expérience dans l’organisation des rébellions. Tout semble indiquer que les FPB sont vendus par leurs propres structures dirigeantes. L’auteur et le metteur en scène de cette mission qui a occasionné ces arrestations peuvent désormais dormir tranquille sur leurs lauriers.

Ils ont bien joué leurs cartes qui devraient servir de clin d’œil sérieux à tous ceux qui mènent ou envisagent la lutte armée : il n’agit jamais seul et dispose toujours d’alliés aussi résolus que lui ,pour enterrer vivant toute organisation politico-militaire au Burundi par tous les moyens, même s’il doit se souvenir que « qui tue par l’épée, périra par l’épée. » Pourquoi verser continuellement et impunément le sang des citoyens burundais dans des circonstances aussi obscures qu’expéditives ? Il y a certainement anguilles sous roche, en attendant le jour où tous ces masques vont tomber !

NYABENDA Jérémie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s