Sensibilisation des leaders religieux pour appuyer à la réussite des missions de la CVR

DG3qj5-WAAEJNZALa Commission vérité et réconciliation (CVR), en collaboration avec l’American friends service committee (AFSC), a organisé du 31 août au 1er septembre 2017, au chef-lieu de la province Kirundo (nord), un atelier à l’intention des leaders religieux au niveau communautaire, a-t-on appris sur place. A l’ouverture des activités, le conseiller socio-culturelle du gouverneur de la province Kirundo, M. Remy Bigerumusase a dit que la province Kirundo a connu, dans les années passées, des moments de détresse, suite aux conflits politiques qui ont engendré des tueries. Il a cité à titre d’exemple, les années 1988 et 1993, et qu’il espère que la CVR va user de toutes ses forces pour réconcilier les Burundais et par conséquent, assoir la paix dans tout le pays.

Le président de la CVR, Mgr Jean-Louis Nahimana (photo : au milieu) a quant à lui indiqué que l’objectif de cet atelier est de sensibiliser les leaders religieux au processus de justice transitionnelle, de les amener à s’engager pour la réussite des missions de la CVR et de dépassionner le débat sur la passé douloureux par une vision commune sur la bonne gestion de la mémoire. Il a souligné que la CVR a reçu entre autres missions d’enquêter et d’établir la vérité sur les violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire, commises durant la période allant de la date de l’indépendance, le 1er juillet 1962 au 4 décembre 2008, date de la fin officielle de la belligérance.

A travers l’un des exposés présenté par l’Abbé Salvator Niciteretse, les confessions religieuses ont la possibilité d’influencer la population en matière de la facilitation des activités de la CVR, à cause des atouts qu’elles possèdent, comme la force morale et spirituelle et leur dimension verticale depuis le niveau supérieur jusqu’à la base.

Les participants ont posé pas mal de questions, entre autres si l’objectif de la CVR sera atteint en l’absence de vrais témoins qui ont péri. Ils ont demandé aussi de veiller à la sélection des membres de la CVR au niveau provincial, communal et collinaire, et qu’il faut éviter la discrimination de certains groupes. Ils ont également suggéré qu’il faut transmettre ce message à tous les administratifs du pays et les politiciens qui sont toujours proches de la population et qui incarnent la possibilité de changer les mentalités des citoyens.

A son tour, M. Laurent Kavakure, un des commissaires de la CVR, a dit que cette commission est crédible car elle est composée de toutes les catégories ethniques représentant les Burundais. Il a ajouté que la commission est impartiale, car son objectif est de réconcilier les Burundais pour ramener la paix, tout en invitant les religieux de Kirundo d’informer leurs croyants sur le travail de la CVR et comment ils seront impliqués dans le processus de la réconciliation des Burundais.

KIRUNDO, 2 sept (ABP)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s