Mise en chantier d’un projet de modernisation du trafic en ville de Bujumbura

rps20170615_134417Des feux de signalisation en cours d’installation et d’expérimentation attirent l’attention ces deniers jours des usagers de la route aux quatre coins  de Bujumbura, en même temps capitale politico-économique de près d’un million de résidents longtemps habitués au sifflet de la Police dans la réglementation du trafic automobile et des piétons.

Le détour par quelques carrefours très fréquentés de la ville, mardi, aux premières heures de bureau, montrait que certains automobilistes et piétons étaient néanmoins encore dépaysés par le subtil jeu de lumières verte, orange et rouge, deux semaines après sa mise en marche « à titre expérimental ».

Le commandant de la Police de roulage et de sécurité routière, Roger Bankibigwira, s’est montré compréhensif et a promis une campagne d’éducation des usagers dont c’est le premier contact avec cette réglementation automatique de la circulation.

D’autres automobilistes expérimentés rassuraient qu’il s’agit d’un « jeu d’enfant » que de savoir avancer « quand le feu est au vert »et de savoir patienter « quand il est au rouge », l’orange servant de transition entre les deux.

L’autre obstacle à cette modernisation de la circulation routière risque de venir de la carence du courant électrique, devenue un casse-tête à Bujumbura depuis des mois, appréhende-t-on dans les milieux des automobilistes.

Du côté des retombées positives attendues de ce projet, les usagers de la route espèrent moins de contacts avec les policiers auxquels ils reprochent généralement de percevoir des pots de vins abusifs.

Au Burundi, un projet expérimental du genre avait fait long feu dans les années 1990, en grande partie à cause des accidents et du vandalisme sur les installations réservées aux feux tricolores.

Des panneaux solaires sur les lampadaires réservés à l’éclairage public sont également en voie d’extinction totale en ville de Bujumbura pour les mêmes raisons d’accident de la circulation et du vandalisme, observe-t-on.

Le projet visait plus de sécurité des automobilistes et des piétons à Bujumbura où manquent encore des panneaux de signalisation, par endroits, pour limiter les accidents, remarque-t-on.

3 septembre 2017 (Infosplusgabon)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s